• Enfant=Education ?

                

     

    Quand on parle d’enfant, automatiquement les gens pensent « éducation ». L’enfant serait-il une petite machine qu’il faut à tout prix formater ?

    L’enfant est la page blanche du grand livre de la vie, dont le prologue est l’héritage familial.

    Chaque jour qui passe, chaque action, chaque moment, chaque jeu…s’inscrit sur cette page et éduque l’enfant, fait de lui l’adulte de demain !

    Je ne veux pas dire qu’il ne faut pas un minimum d’éducation, même l’enfant élevé en pleine brousse doit être éduqué. Il y va de sa survie ! Pourtant il ne va pas à l’école, c’est par le jeu, l’imitation et la participation aux activités des adultes qu’il apprend.

    Vous allez me dire, nos enfants ne sont pas des « sauvages » ! (terme que je n’aime pas !!)Ils doivent s’intégrer dans la société. Tout à fait d’accord avec vous, mais…Trop n’en faut !!

    Que l’on parle jeux, livres, activités…cela doit être éducatif !! Mais bien sûr que c’est éducatif, l’enfant doit tout apprendre donc, toute activité est éducative !!  Il n’est pas forcément nécessaire de renforcer cette éducation !  Comme je l’ai déjà dit dans un autre article Et si vous étiez vos enfants? . On a tellement peur qu’ils ne correspondent pas aux critères de notre société, que nous organisons le moindre moment de leur vie.

    Je connais beaucoup d’enfants qui n’ont même plus le temps de jouer…Pourtant le jeu est primordiale à son éducation, à son évolution, à la compréhension du monde qui l’entoure…

    En structurant autant cette éducation, on les focalise sur leurs échecs face à nos attentes, on les surprotège contre les vicissitudes de la vie….

    C’est comme pour  l’école,  mes enfants ont souvent appris plus avec moi, lors des grèves qu’en classe. Pourtant en travaillant moins d’heure. Mais je reconnais qu’il est différent, d’être en présence de 5 enfants et, de 20 ! Même d’âges différents. Mais là aussi, une éducation par mimétisme, par intéressement ce fait ! Le plus jeune s’intéresse, retient plus ou moins ce que le plus grand apprend et, surtout, voit l’intérêt d’apprendre. Le plus âgé, révise sa matière, peu se sentir utile en aidant le plus petit…

    L’école devrait fournir à tous les enfants une même possibilité d’apprentissage et au rythme de celui-ci. Avec les moyens que nous possédons aujourd’hui, dès son plus jeune âge et à son rythme, l’enfant pourrait apprendre un maximum d’information. L’école doit être le lieu de rassemblement de celles-ci. Les familles n’ont pas toutes les mêmes moyens de vie, c’est à l’école de pourvoir à ses manques de possibilités d’apprentissage. C’est tout petit que l’enfant apprend le plus, par écoute et …eh oui, on en revient toujours…par le jeu !

    J’ai rencontré de jeunes enfants qui tout petits parlaient plusieurs langues,  qui à force de déplacements, de voyages, en savent bien plus que certains adultes !! Moi par exemple …

    Aucune éducation n’est « meilleur »   qu’une autre ! Elle doit s’adapter à l’enfant, à la vie qui l’entoure…

    Personnellement, j’ai choisi de ne jamais écarter mes enfants. Nous avons tout partagé, les plus beaux moments comme les moins bons. Je ne leur ai jamais rien caché. Deux des mes fils ont des problèmes de santé, ils se sont occupés eux-mêmes de leur dossier (supervisé par moi, évidement !). Je déteste le mensonge, cacher la vérité, pour plus de faciliter, pour protéger, pour moi c’en est un !!

    Nous sommes UNE famille donc, on partage, on se soutient, on se respecte, on s’entraide…

    Ils ont appris tout jeune la valeur de l’argent, le refus, l’ordre…simplement. J’ai  une ligne de conduite et je m’y tiens même encore aujourd’hui avec mes petites-filles. Bien sûr, comme tous le monde, je fais des écarts, mais l’enfant est alors prévenu. Je n’ai jamais eu de problème, de crises dans les magasins, il était prévenu «Tu as ou pas droit à ça. » pas questions d’y revenir ou alors il le paye lui-même, avec son argent.

    Oui, vous avez bien lu…Dés leur plus jeune âge (+- 3A), je leur donne une petite bourse avec un peu d’argent. Et croyez moi ils comprennent très vite !

    La vie s’apprend tout jeune, c’est plus facile pour la comprendre. L’enfant l’apprend à son rythme, il peut prendre le temps de l’accepter.

    En éducation, rien n’est jamais acquis. Il faut répéter  et répéter encore et toujours…

     

    Quand on  regarde les enfants, les écoute jouer, on peut remarquer que tous les enfants ont des jeux en commun, quelque soit l’endroit d’où ils viennent. Il y a des jeux immuables : le ballon, la course, la poupée, le dessin, cache-cache, puzzle….et bien d’autres. Adapté à l’environnement de l’enfant.

    Dernièrement j’ai eu deux de mes petites-filles en vacances quelques jours. Elles ont joués aux mêmes jeux que mes fils, mes sœurs et moi-même, ma mère, ma grand-mère… avons joués !!

    J’en vois déjà de ceux qui tiquent !!! « Mes fils » ?? Ben oui, pourquoi ? Ils ont aussi joué à la poupée, comme moi j’ai joué aux indiens…Je n’ai jamais aimé le système du jeu pour fille ou pour garçon…

    Les filles comme les garçons, doivent apprendre à se débrouiller, à élever leur enfant…

    Bref, je parlais donc de mes puces…

    Je les regardais, écoutais jouer et leurs jeux ne sont guère différents des nôtres. Parce qu’il y a des différences ! Prenons l’exemple du jeu « Papa- Maman ». Déjà, il peut s’agir que de « Maman ».

    Et oui nos têtes blondes, remarquent tout et le retiennent !! Ce sont des éponges à informations !!

    Leurs poupées vont à la crèche, chez la gardienne ou mamy, marraine…Nos demoiselles vont en voyages pour le travail, pour le plaisir sans leur bébé. Elles ont des cartes de crédit….

    C’est notre monde (adulte) appliqué au monde de l’enfance…600872_363701820369752_74640646_nfamille

    Il est comique de voir la petite de trois ans, faire semblant de travailler : elle répond au téléphone, tape à l’ordi, va chercher les dossiers….puis prépare les plats pour les clients !? Mélange du travail de Papa et de Maman !!

    Il faut entendre sa conversation seule pour l’interprétation de son personnage ou avec sa grande-sœur. Elles ont un peu plus de 6 ans de différence et, pourtant elles ont chacune leur monde de référence !

    C’est là que l’on voit l’importance de l’entourage, de l’environnement…car elles sont demi-sœurs.

    Mes puces ont des mamans très différentes l’une de l’autres. Dans leur jeu cela se remarquent !

    Les enfants apprennent énormément à notre contact. Ils passent leur temps à apprendre !!

    Laissez-les lire, jouer, regarder, découvrir, inventer….être des enfants. Les bêtises, les erreurs aident à grandir. Ne vous inquiétez  pas, ils apprendront, ils comprendront…comme vous, vos parents, vos aïeuls… l’ont fait avant eux.

    Pourtant, il n’y avait pas de jeux, de livres éducatifs…Il y avait juste l’entourage, la vie. Il n’y avait que des livres pour les adultes, n’oublié pas qu’à l’origine les fables, les contes ne s’adressaient pas du tout aux enfants !!

    Je ne renie pas les livres et les jeux éducatifs, je dis juste qu’il ne faut pas QUE ce genre de livres ou jeux. Le puzzle est un formidable pour apprendre à regarder, se concentrer, chercher…La lecture est un merveilleux moyen de découverte, d’apprentissage…. Ce n’est pas moi qui vais dire le contraire !! Je suis auteur pour enfant !

    Il faut leur laisser du temps pour jouer, c’est leur moyen d’expression, de compréhension, d’adaptation…En jouant avec d’autres enfants, ils apprennent  le respect, le partage, la justice, la différence…Laissez tourner leur imagination, elle leur permet de comprendre le monde !

    Mieux prenez le temps de jouer avec eux, de faire les fous (comme dit ma puce !). Ne vous inquiéter pas vous ne perdrez pas votre autorité, bien au contraire. C’est une façon de leur faire comprendre qu’il y a un moment pour s’amuser, un moment pour étudier, travailler…

    Montrer leur que vous aussi vous êtes fallibles…Je n’ai jamais eu honte de m’excuser de mes erreurs face à mes enfants. N’exigeons pas d’eux ce que nous ne sommes pas capable d’être nous-mêmes. Rappelez-vous votre propre enfance…Le nombre de fois que vous êtes tombés et que vous avez du vous relever !!

    Jouer avec eux, honnêtement (ne les laissez pas gagner à chaque fois, ils ne sont pas dupes !), apprendre la défaite fait partie du jeu !

    Si vous n’avez pas la patience de jouer avec eux, vous pouvez partager des activités, des passions… Donnez-leur l’envie d’apprendre, de découvrir….

    L’enfance fait partie du cycle de la vie, à vous d’en faire une merveilleuse aventure !

    Votre petit Indiana-Jones, deviendra un adulte responsable, avec vous à son côté près à l’épauler dans les difficultés, à le soutenir dans ses choix…


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 14 Septembre 2012 à 10:42
    Très juste. Ne pas sous estimer le pouvoir du jeu, la capacité de nos enfants à imaginer leurs jeux et apprendre avec eux ! A trop les diriger, nous risquons de les empêcher de se découvrir eux-mêmes. Sans parler du modèle. Si nous l'écoutons, il nous écoutera... J'ai deux ados et aucune crise pseudo adolescente... Bizarrement (?) rarement de "crise" aussi chez les mamans non scos qui écoutent leurs jeunes et même d'ailleurs pour celles qui scolarisent mais savent se rendre disponibles... Disponibles ne signifiant pas diriger ou "faire à la place"...
      • Fabienne Vereecken Profil de Fabienne Vereecken
        Vendredi 14 Septembre 2012 à 10:51
        Exactement Isa Lise. Je n'ai pas eu de problème non plus suite à l'adolescence (ouff avec 5!!). Mais ils savent que je suis une maman accompagnatrice. A eux de faire leur vie, avec les erreurs qui construisent;
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :