• Patience, maître mot !!

        La patience, maître mot !!

    283170_168721849867751_100001898128215_402305_4494687_n

    Le jour où on a la joie de devenir « parent », de nombreux cadeaux sont donnés.

    Dans les contes, de gentilles fées se penchent su

    r le berceau et offrent divers dons au (x) charmant(s) bambin(s).

    Moi, je peux vous certifier que dans la vie, il serait avisé que l’une d’entre-elle se penche sur les parents et leur offre le don de PATIENCE !!!

    « Patience » le maître mot de l’éducation.

    Quand on éduque les enfants, rien n’est acquis. Jour après jour, il faut répéter et répéter tout. Oui, j’ai bien dit tout ! Ce n’est pas qu’ils oublient, mais ce n’est pas « naturel » pour eux. Ils doivent apprendre à en faire un réflexe. Et puis soyez honnête, êtes-vous toujours poli, respectueux…savez-vous tout ???

    On ne naît pas avec le savoir !! On a tant à apprendre : marcher, manger, lire, écrire, la politesse, le respect et tant d’autres choses. C’est vrai, et c’est une chance, l’enfant est une éponge à savoir. Pas tous de la même façon, avec la même vitesse…

    On est parfois bien fier de nos têtes blondes (ou rousses, brunes…). Très vite ils emploient les mots magiques (comme je les appelle), lisent, se débrouillent seuls, savent compter…

    Ne vous y fiez pas !! Un jour ou l’autre, vous aurez l’impression de ne lui avoir rien appris.

    Ce n’est pas pour vous découragez, c’est pour vous prévenir.

    Dans l’apprentissage, tout est une question de répétition….de patience !

    Rien ne sert de vous énerver, au contraire ! Pour l’enfant vous êtes SA référence, vous êtes son roc, sa force !

    Essayer de vous énerver le moins possible. Je dis le moins possibles car je sais d’expérience qu’il est impossible de rester de marbre. Je me suis parfois excuser auprès de mes enfants, après avoir retrouvé mon calme. Ce n’est pas rendre les armes face à l’enfant, c’est reconnaître que personne n’est infaillible et que tous le monde a  droit à l’erreur.

    Il se sentira moins « stressé ». Il sait que personne n’est parfait, donc il a sa chance, à lui de faire le nécessaire. Il est important qu’il sache qu’il peut compter sur vous, que vous avez un avis POSITIF sur son travail, son apprentissage. C’est IMPORTANT pour lui !

    Devant ses colères, ses demandes, vous devez garder votre  position. Il est normal qu’il fasse des colères. Vous n’en faites pas vous ??? Si vous tenez bon, que vous ne rentrez pas dans son « jeu », vous aurez « prise ». Il cessera plus ou moins vite, se rendant compte que cela ne sert à rien ! Que vous ne céderez pas. Si il le faut (et si vous en avez la possibilité) laissez le seul et signifiez- lui que vous discuterez quand il sera calmé. PATIENCE !! Pas facile hein !

    Quand vous dites « NON » c’est non ! Point final ! Ne cédez pas, sinon ce sera l’engrenage ! Si vraiment, vous finissez par rendre les armes, dites-lui bien « c’est bon pour UNE fois ». Si, il avait fait une autre demande, signifiez-lui qu’il doit faire un choix.

    Avec calme, PATIENCE, expliquez- lui VOS raisons ma

    is, permettez-lui d’exprimer les siennes.

    Le respect va dans les deux sens !!!

    Pour l’école, c’est encore une fois la « patience » votre atout majeur !! Il n’y a rien à faire, c’est à force de répétition qu’il apprendra. Même ce que vous croyez acquis ne l’est pas ! Il sera toujours nécessaire de revoir.

    Patience et fermeté ! Exigez le meilleur de lui-même. J’ai dit de « LUI-même », pas de ce que vous croyez qu’il est capable de faire. Tout le monde n’a pas les mêmes capacités ! Chacun a son intelligence, l’un sera plus doué pour le français, l’autre les maths, le dessin, le sport…

    Acceptez-le tel qu’il est, pas tel que vous voudriez qu’il s

    oit !! Personne ne peut donner plus qu’il ne peut !

    Si malgré tout, vous perdez patience, (et cela arrivera toujours !). N’ayez pas peur de le dire !

    « Arrêtes, là je perds patience », quittez la pièce, arrêtez ce que vous faites….n’est pas preuve de lâcheté, de faiblesse. C’est lui monter que vous aussi vous avez des limites et qu’il DOIT les respecter, les accepter. Comme vous devez le faire avec lui ! Ce respect mutuel, renforcera la confiance qu’il aura en vous !

    Evitez de juger seul. Les erreurs se discutent ensemble ! Soyez PATIENT. Laissez- lui vous expliquer le pourquoi du comment. Ensemble cherchez la solution.

    Dès la prime enfance, les règles doivent être respectées !! On ne dit pas oui, on ne laisse pas faire…si plus tard on exigera l’inverse ! Ce n’est pas logique. Ce n’est pas une preuve de fiabilité !

    Je vous l’ai dit, vous êtes sa référence, son appuis, son soutien…Pour le savoir, il doit connaître les règles dès le début ! Ne prenez pas vos bambins pour plus bêtes qu’ils ne sont ! Ce sont des éponges à informations…TOUTES informations !!!!!!!!

    Donc faites preuve de PATIENCE et de RIGUEUR.

    Mais je vous préviens aimablement, même si vous arri

    vez à appliquer mes conseils à toute heure et en tout temps, ce n’est PAS gagné !!

     

    Combien de maman d’enfant, dont je me suis occupée pour rendre service, ont demandé comment je faisais. Je me souviens d’un petit garçon qui, dès que sa maman le contrariait, se jetait à terre et s’y tapait la tête. Chez moi, il l’a fait une fois ! Je lui ai dit «  continue si tu veux, c’est toi qui a mal ! Quand tu seras calmé, je t’expliquerai pourquoi je ne suis pas d’accord ». Il a cessé !

    Il l’a encore fait deux- trois fois chez sa maman, puis elle a eu la patience d’attendre qu’il cesse son cinéma. Il ne l’a plus jamais fait.

    Il paraît que je suis la reine de la « patience » (d’après d’autres mamans) et pourtant bien souvent j’ai faillit !! Demandez à mon fils aîné, il a toujours eu l’art pour me

    pousser à bout, encore aujourd’hui ! Il n’était satisfait que quand il était arrivé à me faire pleurer (Il est rare que je me mette en colère.) Personne n’est assez solide pour tenir le coup !

    L’enfant doit apprendre à être patient et comm

    e toujours, c’est avec votre exemple ! Il doit comprendre que l’on n’est pas toujours disponible, que ce qu’il souhaite n’est pas réalisable au moment où il le désire, ou pas réalisable du tout. Prenez l’habitude de ne pas dire « tu auras, on ira… », mais plutôt « si on en a la possibilité… ». Il apprendra que tout n’est pas possible et qu’il faut parfois être patient.

    Bien sûr, il faut du temps pour être disponible, patient et, à notre époque, malgré toutes les avancées, nous manquons de temps !! Peut-être justement à cause de toutes ces avancées. Mais cela est un autre débat !

    Entre l’école, le travail, les activités extrascolaires…on

    manque de temps ! Mais ce peut-être un point positif, à vous de vous en servir pour faire comprendre qu’il  a une limite à la patience.

    Donc…Je n’ai plus qu’à vous souhaiter… PATIENCE !!

    Mais tout ceci, c’est mon avis….

    Mamy Fany


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Heidi
    Lundi 3 Septembre 2012 à 09:36
    énormément de dialogue, jamais un non sans en expliquer la raison et pour un oui aussi, pour le bien et la mal également,  garder en permanence un lien de confiance entre eux et nous, on est la pour eux et eux pour nous, ils nous apportent autant que nous leur apportons, du dialogue en permanence, c'est l'ouverture d'une belle aventure, belle journée Mamy Fany et prends bien soin de toi, doux bisous♥
      • Fabienne Vereecken Profil de Fabienne Vereecken
        Lundi 3 Septembre 2012 à 09:53
        Tu as raison petite Heidi, le dialogue est plus qu'important. Bonne et belle journée ma douce amie <3
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :