• Pour mes grands-mères....

     

    Pour mes grands-mères…
    Je n'ai pas beaucoup de souvenir de Nanny (mon arrière-grand-mère paternelle) mais il en est un qui me suit dans ma vie. C'était lors de ma petite communion, période merveilleuse de l'enfance où même l'indifférence, le rejet, la dévalorisation sont encore des preuves d'amour!
    Ce jour-là, je ne pouvais pas savoir que Nanny bientôt ne serait plus là pour m'accorder un peu d'amour!
    Cette femme d'un autre temps pour moi avait été d'un autre temps pour son époque. Elle aurait toujours voulu faire des études, mais peu d'entre elles avaient cette chance, à son époque.
    Nanny avait 82 ans et moi 7, une éternité nous séparait
    Mais elle avait eu SA revanche comme elle disait.... Sa fille avait fait des études, elle était  professeur de chimie à l'université de Bruxelles!
    Mais Nanny, ma super Nanny aimait à me dire pour me soutenir, me consoler : Ecoute ma Puce, un jour tu comprendras, un jour quand toi-même tu seras une adulte. Tous les grands (j'ai 7 ans ne l'oublions pas!) ne  le sont pas vraiment!
    On est adulte, le jour où l’on est capable de se souvenir de son enfance...
    Je crois l'avoir très vite compris ! En fait, j'ai trouvé le truc, je  suis une grande enfant ou si vous préférez, je suis un adulte-enfant! Pour certains c'est un défaut, quand ce n'est pas carrément une tare!
    Pourtant, je le revendique, c'est cela qui me permet de mieux comprendre les enfants, d'être si proche d'eux.
    Qui m'aide à prendre de la distance face au travers de la vie... De pouvoir encore me réchauffer l'âme, le coeur grâce à un rire d'enfant, à un coucher de soleil, à un chant d'oiseau... tant de choses si magnifiques, si cool comme disent les enfants d'aujourd'hui !
    Il y a près de cinquante ans d'ici, je n'ai peut-être, sûrement d'ailleurs, pas compris...Mais aujourd'hui plus que jamais je sais ce que tu voulais dire... Malheureusement, je ne crois pas avoir réussi à passer le message!!!!
    En fait, c'est surtout qu'on ne veut pas entendre et surtout pas le laisser croire!!


    Ma grand-mère maternelle était d'un autre monde, de simples gens, de petites gens comme on disait...
    Marraine, comme je l’appelais,( c'était celle de ma sœur, mais quand j'ai commencé à parler, j'ai pris cette habitude) tout en ayant les pieds sur terre, parfois même un peu trop, était très croyante. C'est elle qui m'a appris à partager, l'amour de l'autre, le don De soi...
    Je dois être honnête, Marraine avait des idées très arrêtées sur certaines choses, qu'aujourd'hui comme hier je n'approuve pas... C'étaient de grandes discussions entre nous, elle n'était pas du tout d'accord avec ma façon de voir, mais jamais elle ne m'a imposé ses idées. C'était à moi de voir, la vie faisant (comme elle disait) je garderais ou changerais d'idée!
    La seule fois où elle m'imposa son idée, c''est lorsque j'ai voulu rentrer au couvent à 17 ans ! Si croyante qu'elle était, elle n'a pas voulu me soutenir, moi qui avais espéré son m'aide...
    Pour mon père, c'était mon choix et c'était son principe, "fait ton choix, je suis là s’il le faut". Du moins c'est ce qu'il disait, car il était souvent aux abonnés absents lors de problèmes....
    Pour ma mère, de toute façon je ne sais même pas si elle s'en souciait... En fait, je crois que cela l'aurait arrangée ! Du moment qu'elle pouvait ce faire passer pour une plus jeune....
    Mais Marraine, cette fois-là, a été catégorique ! Elle a tout fait pour m'en dissuader !!!
    Je crois que plus elle en disait, plus je me renforçais dans mon idée!
    Ce qui m'a fait changer d'avis?  C'est cette phrase : " Si tu as tant à donner aux autres, marie-toi, fait des enfants, soit à l'écoute de tes amis... Tu verras, cela c'est un vrai sacerdoce !!!! C'est beaucoup plus difficile quand cela touche ceux que l’on aime...
    Et je l'ai fait !!! Eh oui Marraine, tu avais raison!
    Mais je n'ai jamais oublié ce que Parrain (son époux et vraiment mon Parrain ) a ajouté :
                                     Le don De soi, l'écoute des autres, ne doivent jamais être une forme de lâcheté !
    C'est vrai qu'il est facile de se retrancher derrière son don De soi, pour ne rien dire, laisser faire.....
    Mais ça, c'est de la lâcheté...S'écraser devant les autres, ce n'est pas payer de sa personne pour le bien-être de ou des autres!!!  C'est se protéger soi-même!
     
    Merci Nanny, Marraine et Parrain sans vous je ne serais pas l'adulte que je suis aujourd'hui!!!
    Et je ne pourrais pas regarder les autres en face, en sachant que j'ai fait ce que je devais!
    Merci… pour tous les mercis, tous les sourires, qui en réalité vous reviennent...
    Vous serrez toujours avec moi, toujours là pour me guider dans mes actions.



     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :